Le musée Dali à Figueras
Le musée Dali à Figueras
Le monument Pujols
Le monument Pujols

Le musée DALI de Figueras

 

 

 

Nous nous y sommes rendus le mardi 14 mars 2009, par un soleil radieux.

Le prix d'entrée est de 11€ pour un adulte, un parking se situe derrière le musée et tout autour, des rues commerçantes se croisent, avec de nombreux magasins et possibilités de se restaurer : snacks , célèbres tapas, ou restaurants plus classiques...

La ville est agréable, mais encombrée.

L'extérieur du musée est remarquable : la façade rouge décorée de petits pains « bibendum Michelin » est surmontée de mannequins dorés style art déco, la tour Galatea édifiée en l'honneur de Gala, épouse de Dali, veille.

La façade d'entrée comporte le monument Pujols, ami de la famille Dali, une énorme racine d'olivier millénaire dont le tronc est couvert d'une toge romaine blanche est surmontée d'un buste de patricien romain et de la tête en bronze de Pujols.

Sur une colonne pile de pneus repose le peintre français Meissonier, latéralement figure l'atome d'hydrogène, motif dalinien...

La queue à l'entrée du musée étant impressionnante, (il est midi et demi et tout le monde a eu la même idée : profiter de cette heure pour entrer) nous décidons d'aller manger des seiches à la plancha et de boire une « cerveza » bien fraîche pour revenir ensuite, nous profitons donc d'une terrasse ensoleillée et lorsque nous revenons, la file de visiteurs est acceptable,

Le musée de Dali a été bâti sur les ruines de l'ancien théâtre de Figueres détruit par un incendie,la coupole géodésique, réalisée par l'architecte E. P. Pinero et reconstruite en 1998, est le symbole du musée et de la ville.

Ce musée a été conçu par Dali pour que l'on soit immergé dans son univers, il forme un tout : extérieurs, patio, sculptures, peintures, dessins, photographies, hologrammes, installations...Dali a été aidé par son neveu Antoni Pitxot qui a réalisé les quatre monstres grotesques-fontaines du patio intérieur, au 2ème étage, sont exposées ses huiles aux personnages composés de minéraux et de lichens très réalistes mais que je n'ai pas appréciées (histoire de goût).

Toujours dans le patio, la cadillac pluvieuse, offerte à Gala, lors de son séjour aux USA, est dominée par la sculpture de la reine Esther d'Ernst Fuchs considérée par Dali comme une préfiguration des Nanas de Niki de St-Phalle.

Cet endroit est frais et reposant, partout on a le regard qui s'attache : ici, la Vénus velata d'Olivier Brice, les murs sont couverts de sculptures diverses... là, un bas- relief du sculpteur Guillot et du céramiste Muller qui provient de l'exposition universelle de 1900.

Au premier étage, le portrait de Gala regardant la Méditerranée devient, à 20m, le portrait de Lincoln (il s'agit de la première utilisation de l'image numérisée en peinture).La salle Mae West (virtualité de l'image double) attire le monde qui gravit lentement l'escalier permettant d'accéder à la lentille découvrant le visage de Mae (j'ai été particulièrement déçue : réaction normale, je pense, après avoir trop lu sur le sujet...). La salle du Palais du vent à l'immense plafond peint contient une chambre au lit et à la baignoire provenant de la maison de prostitution parisienne la Chabanas.

Les toiles et dessins de Dali témoignent de son itinéraire, de l'impressionnisme découvert avec son oncle Pitxot au surréalisme en passant par le cubisme; les dessins exposés portent sur Don Quichotte et les chants de Maldoror, propres à exciter l'imagination surréaliste.

Je ne détaillerai pas davantage, seulement pour évoquer la salle d'exposition inaugurée en 2001 où sont entreposés les 37 bijoux en or et pierres précieuses, et croquis, créés par Dali. Je critiquerai le peu d'éclairage qui m'a gênée...

Une visite des plus intéressantes mais qu'il faut considérer comme un tout : oeuvres de Dali et des autres, constructions, illusions d'optique, fabuleuse incursion prémonitoire dans notre monde moderne et dans l'imaginaire de cet artiste.

 

Le monument Pujols
Le monument Pujols

La colonne pile de pneus

Ma dernière exposition à Montagnac, Hérault, en avril-mai 2009

Rencontre de peintres, de droite à gauche : Julie Villar, Sylvestre Aznar et moi, Yvette Parmentier.

Rencontre de peintres : de gauche à droite : Julie Villar, Sylvestre Aznar, et moi, Yvette Parmentier.

A votre santé !
A votre santé !
Julie et moi
Julie et moi

Prochaine expo :  dimanche 28 juin 2009

Journée " Goûts et couleurs"

16h...20h

Espace Vins et Campanes Magalas 34480, Z.A.E. L'Audacieuse

Egalement :

"Rendez-vous d'Artistes" aux Ecluses de Fonséranes, à Béziers, 34500, du 15 au 21 juin 2009, de 10h à 18h30.

Aux écluses de Fonséranes
Aux écluses de Fonséranes

Prochaines expositions :

Lieuran les béziers 28 septembre au 4 octobre 2009, salon des arts.

Cave de Roquebrun, tout le mois de novembre, vernissage le 7 novembre 17h.

2010:

-Maraussan (34)  Février

- Canet (34) Mars

- Montagnac (34) Mai

-Cazouls les Béziers, Mai, médaille d'argent des Beaux-Arts de Béziers

- Marseillan : 21 juillet et 5 Août marchés de l'art

- Clermont l'Hérault : 24 juillet-4août

Tardets, pays basque du 3 au 19 septembre 2010

Clermont l'Hérault exhibition Août 2010
Clermont l'Hérault exhibition Août 2010
Expo novembre 2010 Murviel les Béziers
Expo novembre 2010 Murviel les Béziers

http://magalas.blogs.midilibre.com/archive/2011/03/08/yuna-yvette-parmentier-ou-l-evident-abstrait.html#c460610

EXPOSITIONS

Mars, office de tourisme Magalas 34

Avril banque Courtois Béziers 34

13 mai-6juin  La Méridienne ZAC de Montimaran, Béziers 34